Dossier Side-By-Side 64″:  La FQCQ brise le silence!

Dossier Side-By-Side 64″: La FQCQ brise le silence!

16 février 2015 Non Par Quadiste.net

Et la saga continue…

64poucDans un communiqué publié sur le site web de la FQCQ, M. Pierre Charbonneau, président de la fédération s’adresse aux propriétaires de Side By side (Autoquads) de plus de 60 pouces mettant fin au silence de la FQCQ depuis la mi-décembre sur ce sujet:

Texte: Fédération des Clubs Quad du Québec

pierre-charbonneau-img_4031

Photo: Site web FQCQ

 Mise au point de la FQCQ au sujet des autoquads (côte à côte)

 C’est suite à une résolution faite par les clubs quads, en 2009, que la FQCQ a demandé la mise en place d’un Projet-pilote pour les véhicules de type côte à côte   (autoquads). La FQCQ a donc obtenu du Ministère des Transports du Québec (MTQ) la tenue d’un Projet-pilote qui allait se dérouler sur 3 ans, mais qui pouvait être prolongé de 2 années au besoin. Pour ce Projet-pilote, le texte de l’Arrêté ministériel précisait que la largeur maximale des véhicules concernés était de 64 pouces (1,6 m). Cette largeur suggérée faisait suite aux représentations d’un manufacturier qui produisait alors des autoquads de 59 pouces de large, mais qui pouvaient être équipés de certaines options qui, une fois installées sur le véhicule, portaient sa largeur à 63 pouces.

Les trois premières années de ce projet pilote se sont bien déroulées, car il y avait très peu d’autoquads de 64 pouces de large en circulation. Toutefois, au cours des 2 années de prolongation du Projet-pilote, nous avons assisté à l’arrivée sur le marché d’un plus grand nombre de véhicules de 64 pouces. N’ayant pas prévu cette orientation du marché de l’autoquad, certains clubs du Québec ont décidé d’adopter des résolutions pour limiter la largeur des autoquads autorisés dans leurs sentiers à 60 pouces (1,524 m). Certains se sont même mis à informer les propriétaires de véhicules mesurant plus de 60 pouces (1,524 m) jusqu’à un maximum de 64 pouces (1,6 m) de large qu’ils ne voulaient pas de leurs véhicules dans leurs sentiers.

La FQCQ a dû réagir aux plaintes croissantes reçues des propriétaires de véhicules de 64 pouces, qui se faisaient même parfois harceler, en demandant un avis sur le libellé du Projet-pilote. La réponse ne tarda pas à venir et un avis a alors été envoyé aux clubs leur disant qu’ils ne pouvaient pas faire de sélection s’ils choisissaient de participer au Projet-pilote. Ils ne pouvaient donc exclure les autoquads de 64 pouces de large de leurs sentiers.

Le MTQ était au fait des demandes des clubs qui désiraient limiter la largeur à 60 pouces. Il y a même eu des clubs qui ont menacé le gouvernement de poursuites à ce sujet. Alors, ne vous demandez pas pourquoi le projet de loi 16 (loi modifiant la loi sur les véhicules hors route) a ramené la largeur des autoquads à 60 pouces pour l’ensemble du Québec. Toutefois, le législateur a aussi prévu que les autoquads dont la largeur est supérieure à 60 pouces, jusqu’à un maximum de 64 pouces, pourront circuler, mais uniquement sur les sentiers qui afficheront une signalisation à cet effet.  LES CLUBS QUADS ONT JUSQU’AU 1ER JUIN 2015 POUR SIGNALISER LEURS SENTIERS S’ILS EN AUTORISENT L’ACCÈS AUX AUTOQUADS QUI FONT JUSQU’À 64 POUCES (1,6 m) DE LARGE).

PANNEAU 1,6 M ET MOINS DE LARGE

Plusieurs clubs quads souhaitent accepter les autoquads mesurant jusqu’à 64 pouces de large, mais ils ont demandé à la FQCQ d’obtenir des avis juridiques au sujet de leur responsabilité et de leur couverture d’assurance s’ils prennent une telle décision. La FQCQ est en attente de ces avis juridique au moment d’écrire ces lignes. Ces avis seront envoyés aux clubs au cours du mois de février 2015.

La FQCQ croit fermement que la véritable solution à cette problématique législative est l’adoption d’une clause grand-père ou clause de droit acquis. Et cela parce que c’est le gouvernement lui-même qui a intégré cette largeur de 64 pouces dans le Projet-pilote des véhicules de type côte à côte. C’était aussi le libellé du Projet-pilote qui ne donnait pas le choix aux clubs d’accepter ou non les autoquads de plus de 60 pouces de large. Et, en fin de compte, avec l’intégration du projet de loi 16 à la Loi sur les véhicules hors route, ce sont les bénévoles qui écopent des critiques des propriétaires déçus et qui auront à prendre une décision qui soit décevra certains quadistes ou soit les obligeras à réinvestir temps et argent pour ajouter de la signalisation.

La FQCQ est aussi consciente que des utilisateurs des sentiers ont acquis, de bonne foi, un autoquad de 64 pouces de large. Le Protecteur du citoyen a même informé la FQCQ que des véhicules de 64 pouces ont été vendus en décembre 2014 sans que des concessionnaires aient cru bon d’informer leurs clients que le Projet de loi 16, qui allait être adopté le 17 décembre, prévoyait de restreindre la largeur des autoquads à 60 pouces.

C’est pourquoi la FQCQ a de nouveau demandé au ministre des Transports M. Robert Poëti, de revenir sur sa décision et d’accorder aux propriétaires de véhicule de type côte à côte de 64 pouces de large, fabriqué en 2015 ou antérieurement, le droit de circulation que leur avait donné le projet-pilote.

Ces gens, lors de l’acquisition de leur véhicule, se sont référés, avec confiance, au contenu du texte concernant le Projet-pilote. Ils ont déboursé d’importants montants d’argent, persuadés de posséder un véhicule conforme.

La FQCQ propose donc que la largeur maximale de 60 soit imposée à tous les véhicules construits à partir du 1er janvier 2016 pour être vendus à des fins récréatives au Québec.

Pierre Charbonneau

Président

Fédération Québécoise des Clubs Quad

Bon, c’est quand même un pas dans la bonne direction…

Mon humble avis,

C’est un dossier extrêmement chaud à gérer et franchement, je n’aimerais pas être à la place de M. Charbonneau.  Faut pas oublier une chose, ce n’est pas Danny Gagnon (Dir. Gén. F.Q.C.Q.) ou M. Charbonneau qui ont décidé tout ça.  Eux leur boulot c’est de représenter les clubs quads.  Ce sont certains clubs quads et intervenants qui ont fort probablement exigé l’exclusion des autoquads de plus de 60 pouces et c’est la FQCQ qui doit faire avec.

Dans les dernières semaines, j’ai lu et entendu beaucoup de commentaires à l’endroit de la FQCQ.  La grogne des propriétaires de machines de plus de 60″ se fait sentir et certains qui demandent sans réfléchir, la démission du président, du dir général et pourquoi pas la réceptionniste tant qu’a y faire?  Imaginez le scénario maintenant…  Encore une fois, quel gâchis!  Des gars comme Danny Gagnon et Pierre Charbonneau y’en a pas a tous les coins de rue vous savez…  C’est facile de s’asseoir derrière un clavier et de chialer mais seriez capable d’aller les remplacer?

Un Autoquad de 64 pouces ça passe presque partout sur le territoire québécois, ça, c’est la réalité.  Oui c’est très serré à plusieurs endroits, mais le civisme et le respect des simples règles de bienséance de presque tous les autoquadistes que j’ai croisé me font croire que ces machines peuvent coexister sur les sentiers fédérés…  Alors, il est ou le problème?  Difficile de le dire exactement, mais cela demeure une problématique sérieuse, car dans le cas contraire on serait déjà fixé sur la question.

[blockquote style=”2″]plusieurs clubs quads souhaitent accepter les autoquads mesurant jusqu’à 64 pouces de large, mais ils ont demandé à la FQCQ d’obtenir des avis juridiques au sujet de leur responsabilité et de leur couverture d’assurance s’ils prennent une telle décision. La FQCQ est en attente de ces avis juridique au moment d’écrire ces lignes. Ces avis seront envoyés aux clubs au cours du mois de février 2015.[/blockquote]

Et le revoilà dans le texte ci-haut, le fameux dossier nébuleux d’assurances…  Ben oui, les assurances, quoi que vous en pensiez, les assureurs eux, pensent a leur portefeuille.  Avec toutes ces vagues dans la communauté et le fait que la société de l’assurance automobile du Québec ne couvre pas les dommages corporels en sentiers fédérés. Les assureurs eux, porterons le fardeau de possibles poursuites dans le cas de blessures corporelles ou voire même la mort d’un usager.  C’est la triste réalité.  MAIS est-ce seulement les Autoquads de 64 pouces le problème? Non à mon humble avis et cette approche est encore une fois est difficile a comprendre.

La stigmatisation grandissante des autoquads de plus de 60 pouces par certains individus, groupes et quelques clubs quads précipitent les choses et on certainement réveillé certains assureurs qui discrètement augmenteront leurs tarifs à cause des “gros méchants MAVZERWILDS de 64 pouces” et que ceux-ci finiront ostracisés de nos sentiers!

Savez-vous quoi?

Le problème réside en l’individu qui est aux commandes et pas la machine!

Encore et je me répète souvent, car je sais pertinemment que beaucoup de gens comme moi le pensent tout bas.  Une minorité de sans cervelle se croient au Paris-Dakar dans les sentiers fédérés et malheureusement, les machines a vocation plus sportive de la gamme des manufacturiers d’autoquads de plus de 60 pouces se font pointer du doigt.  C’est beaucoup plus facile comme ça non?  Mais le sans-génie qui lui, roule un motoquad de 1000cc à tout rompre dans les sentiers est-il en parfaite sécurité parce qu’il roule en VTT?  Pas plus, lorsqu’il va frapper quelqu’un en sens inverse…  Vous me suivez?

Maintenant…

Tous ces efforts pour sortir les Autoquads de plus de 60 pouces de nos sentiers est un beau merdier que malheureusement la FQCQ doit faire avec de son mieux. Nous devons simplement constater les efforts de celle-ci afin de tenter de faire valoir le bon sens d’une clause grand-père a notre bon gouvernement.  Alors je vais et j’espère que vous, nos lecteurs allez supporter la FQCQ dans le dossier de la clause grand-père des autoquads de 64 pouces.

Ce qui est dommage dans tout ça c’est que les autoquads de 64 pouces sont les chevaux de lance des manufacturiers du côté innovation technologique et performance.  Si ces merveilles de technologie moderne deviennent interdites ou tellement limitées en droit de circulation en sentier au Québec que plus personne n’en voudra, c’est nous tous qui en ferons les frais et qui devrons attendre pour voir les bienfaits technologiques avant qu’ils soient adaptés aux modèles qui se conforment à la réglementation.  Les manufacturiers eux, vendrons ces machines de 64 pouces ailleurs dans d’autres provinces ou états américains et on devra s’en passer.

Pour un maniaque de technologie comme moi, c’est une grande déception.

Marc-André Quessy

Éditeur

Quadiste.net

Une lettre de Monsieur Serge Maillloux, propriétaire d’un autoquad 64 pouces et policier patrouilleur dans la région de Trois-Rivières envoyée au ministre Poeti.  Nous la reproduisons avec permission et à sa demande pour que vous puissiez voir la perspective d’un Autoquadiste responsable:

À qui de droit,

Je me présente, Serge Mailloux 47 ans. J’habite à Trois-Rivières.

Je suis policier de profession (25 ans de date) et depuis 8 ans que je suis sur une escouade patrouille spécialisée (circulation routière, bateau, motoneige et Quad).

Je vous fais mes commentaires à titre personnel et non en ma qualité de policier.

Je suis propriétaire d’un autoquad depuis plus de trois (3) ans :

Marque: Can Am 2014

Modèle: Maverick 1000cc de 64po.

Ma conjointe et moi sommes très adeptes de ce loisir en autoquad. Nous parcourons + de 8000 km par année en sentier

Suite à la sanction du projet de Loi 16, je vous formule quelques commentaires constructifs.

J’ai envoyé une lettre au Ministre Poéti lors des auditions du PL16, je sais que son idée est faite sur les autoquads. Je crois que le gouvernement fait une erreur dans sa sanction sur la largeur imposée de 60 po maximum. Même si les clubs ont le loisir d’accepter les + de 60 po jusqu’à 64 po, le problème restera et la FQCQ est en mode de faire en sorte que les clubs ne seront pas tentés d’accepter les + de 60 po.

Je sais qu’il y a plusieurs pétitions sur le net pour que le gouvernement amende une clause grand-père.

Je suis totalement contre la clause grand-père!

Elle va seulement régler une partie du problème à savoir les propriétaires existants et donner la chance aux dealers de liquider leur modèle.

La réalité est que la plupart des propriétaires de 60 po et plus garderont leur autoquad jusqu’au temps où la machine rendra l’âme!!!!!!

Ou encore comme moi qui va changer son autoquad à la date limite afin d’acquérir un autre autoquad de + 60 po pour en bénéficier le plus longtemps possible. Donc il y aura pour longtemps des + de 60 po sur nos sentiers.

Sur le plan éco-touristique

Le fait de limiter à 60 po les autoquads il y aura aussi des effets négatifs sur notre province.

Beaucoup de publicité est faite pour insister nos voisins Ontariens, les Néo-Brunswickois et même les Américains à venir parcourir nos régions en quad. Que beaucoup de ces Américains, Ontariens et NéoBrunswickois sont propriétaires d’autoquad de 60 po et +, que leurs sentiers qui ne sont pas plus larges que les nôtres acceptent les + de 60 po.

Ils ne seront pas tentés de se déplacer sur le territoire québécois sachant que leur autoquad ne sera pas légal sur nos sentiers.

À titre d’exemple, je calcul en moyenne une sortie de +/- 300 km à environ 200 $ pour ma conjointe et moi. Cette année nous avons parcouru 10 000 km de sentier, si on fait un calcul rapide c’est plus de 6 600.00 $ de gaz et restauration que nous avons laissés en sol Québécois!!!! À part les couchers et l’entretien de la machine qui n’est pas donné. De plus nous parlons d’un investissement de plus de 25 000 $.

Depuis quelques années nous avons arrêté les voyages dans le sud pour profiter au max de notre passion. Moi si je ne peux plus avoir de 64 po comme autoquad, je songe à changer de loisir. Vous devez savoir que je ne suis pas le seul à partager cette pensée, car règlement sur règlement qui entraîne chicane et déchirement entres quadistes font en sorte que la passion perd de son engouement!!!!!!

Là où le bât blesse est la partie que nous avons de la difficulté à suivre, la philosophie de cette position gouvernementale. Depuis 2010 que le projet pilote est en place et le but d’un projet pilote est de voir si le concubinage est possible. Rien de grave ne s’est produit sur les sentiers fédérés avec l’arrivée massive des autoquads. Alors pourquoi ne pas avoir transcrit intégralement le projet pilote dans la Loi 16!!!!!!!

Je crois que le Ministre à vu juste sur un point, qu’il y a de la dissension auprès de la FQCQ et de leur clubs affiliés, que certains clubs ne veulent tout simplement pas les autoquads, que d’autres sont retissant à la largeur et que peu sont conviviales avec tout quads!!!!!! Que la sanction de la Loi 16 reflète cette pensée!!!!

On vous parle souvent de dangers dus à des largeurs de sentiers étroits qui risquent d’entraîner des collisions. J’aimerais vous faire réfléchir sur quelques points, qui je crois, ne sont pas négligeables dans la prise de décision suite à une analyse dudit danger.

1.

Il ne faut pas perdre de vue que rien de fatal n’est présentement recensé auprès des corps policiers.

2.

Que les utilisateurs les plus prudents sont les conducteurs/propriétaires d’autoquad de 64 po. Pourquoi!!!! fort simple, nous savons que nous sommes plus larges et qu’en approche de courbe ou secteur plus étroit nous modérons notre vitesse et qu’il est fréquent de voir un autoquad de 64 po s’immobiliser pour laisser passer le quad arrivant en sens inverse, que les endroits considérés comme étroits le sont aussi pour les motoquads.

Que si les clubs élargissent leurs sentiers, les accidents vont se multiplier à une vitesse folle!!!!!

Pourquoi!!!! C’est mathématique et naturel.

Je m’explique :

Si je dois présentement ralentir à 10 km/h pour une courbe au passage considéré + étroit, il me sera normale d’arriver à peut-être 30-40 km/h si la courbe est plus large.

Cela se fera naturellement, car le sentiment de sécurité sera faussement augmenté dû au fait que je me sentirai beaucoup plus à l’aise dû au fait que la courbe sera plus large, mais je ne verrai pas plus de l’autre côté de la courbe une situation qui fait que je suis trop vite donc 3 à 4 fois plus de temps à prendre pour immobiliser le quad. Cette situation se veut également pour tout utilisateur autorisé à circuler (monoquad/enduro/autoquad/cheval/etc.).

Je crois que si le gouvernement va dans ce sens là les accidents vont se multiplier et les blessures également. Donc si le vœu du gouvernement est de faire augmenter les accidents, il ne faut rien changer sinon il faut trouver une solution gagnante/gagnante!!!!

Le commentaire souvent entendu est le suivant :

Les utilisateurs d’autoquads qui croisent des motoquads dans une courbe disent que régulièrement c’est le motoquad qui arrive un peu trop vite, le conducteur du motoquad fait le saut et c’est là qu’il se fait peur.

Autre fait à tenir compte c’est que régulièrement on roule des heures sans croiser un autre quad et que même moi avec un autoquad, je fais le saut lorsque je sors d’une courbe et croise un autre quad.

3.

Il faut aussi savoir que la différence de largeur entre un CAN AM MAVERICK 64PO ET UN CAN AM MAVERICK 60PO est vraiment négligeable. La seule différence est la longueur des bras de suspensions. 2 po de moins de chaque coté, car le body est exactement le même. Alors j’ai vraiment de la difficulté à comprendre où l’un est plus dangereux que l’autre!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Ce n’est pas le type de quad qui fait que le danger sera présent, mais le conducteur!!!!

Le respect doit passer dans les deux sens; je veux dire que si la Loi frustre énormément de gens, forcément il risque d’avoir une haine qui se traduira sur leur comportement. Moins de respect pour les clubs, sentiers, autres utilisateurs.

4.

Autre point à évaluer. J’entends parler des propriétaires terriens qui donnent des droits d’accès à des sentiers fédérés qui sont eux-mêmes propriétaires d’autoquad de + 60 po. Ils ont l’intention de mettre fin à ces droits de passage. Certains clubs risquent d’avoir de sérieux problèmes de droit de passage et un des cas qu’on m’a rapporté est que ce propriétaire s’il cesse cette autorisation, le club sera réellement dans le pétrin car près de la moitié des sentiers de ce club passent sur ses terres.

5.

Que le marché des 64 po est grandissant, 2014 est une très bonne année pour les dealers.

La demande pour de tels autoquads est explosive et ce malgré le fait que sur le projet Loi 16 est connu. Sur les forums je vois encore des gens qui viennent d’acquérir de tels autoquads.

6.

Depuis la sanction de la Loi 16, sur les réseaux sociaux, je vous confirme que tout les gens se chicanent sévèrement, voir même que sur les sentiers je m’en rends compte. Avant tout le monde se saluait s’entraidait, alors que maintenant les gens se campent dans leur conviction. Certains disent que si un motoquad a besoin d’aide il va s’arranger seul avec ses problèmes.

Autre exemple, moi personnellement l’an passé j’étais bénévole pour le Club Quad Mauricie et suite à des propos de certains directeurs de ce Club contre nous les autoquads, j’ai quitté le bénévolat!!!!!!!

Je crois sincèrement que la solution que je vais vous proposer est la meilleure pour faire intégrer le projet pilote dans son intégrité. Et retourner sur les sentiers avec la même convivialité.

CONCLUSION:

Je vous le répète mon ultime but est de proposer une solution qui sera gagnante pour tout le monde.

Je vais vous ramener en 2006-2007. À cette époque, dans l’univers du quad il y a eu une crise qui a semé autant d’inquiétude que présentement. C’est le dossier du passager sur un motoquad 1 place. Beaucoup de gens furent touchés par cette situation et la solution fût trouvée par un gars de Trois-Rivières. Faire suivre une formation d’une demi-journée. Entre nous ce fût une idée géniale qui a fait que tout le monde a trouvé son compte.

Le sentiment de sécurité est toujours maintenu, pas plus d’accident et les gens ont la possibilité de choisir le type de motoquad qui leur convient le mieux. Par contre cette crise à fait mal à la communauté du quad qui aujourd’hui ne s’en est pas totalement remise, selon plusieurs dealers avec qui dernièrement j’ai discuté.

Donc la solution que je vous propose est la même que pour les motoquads une place avec passager. Que pour tout conducteur d’autoquad de + 60 po et maximum 64 po, de suivre une formation d’une demi ou journée complète sur la conduite d’une telle machine, sur le plan sécurité, respect, etc.

Avec un amendement dans ce sens, les clubs et la FQCQ qui se plaignent d’une surcharge de travail et de frais sur l’installation de panneaux de signalisation pour les clubs voulant accepter les + de 60 po, ne sera plus d’actualité. Que les clubs ne voulant pas les + de 60 po seront toujours libres de le faire, mais les autres n’auront plus de contrainte.

J’invite toute personne qui prend le temps de lire ce communiqué à me contacter pour une rencontre ou tout simplement avoir plus de précisions sur mes dires.

J’invite également tout le monde désireux de voir en sentier la réalité dont je vous parle.

Je peux organiser une randonnée en groupe ou tout simplement comme passager de mon autoquad de 64 po. Vous allez être en mesure de vous faire votre propre opinion sur le sujet. Cette randonnée peut se faire en toute discrétion.

Je veux vraiment que le sujet se règle pour que tous les passionnés comme moi y trouvent leur compte.

Soyez assuré de mon entière disponibilité et du sérieux de ma démarche.

Je ne cherche pas une plate forme de popularité, mais que le sujet se règle sans que personne perde la face dans cette chicane totalement inutile et sans raison. Le projet pilote fût une réussite et qu’on l’assume entièrement.

Veuillez recevoir, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.

 

Serge Mailloux

Trois-Rivières (Québc)

 

TEST 1-2-3