L’importance de faire le bon choix de mécanicien.

L’importance de faire le bon choix de mécanicien.

23 septembre 2018 Non Par Patricia Garnier

Par : Jean-François Loiselle
Collaborateur Quadiste.net

Je me lance! Il y a près de 2 ans, j’ai décidé d’acheter notre premier VTT pour rouler en sentier fédéré, et d’en faire une activité familiale!  Après un magasinage, consultation de forum, groupe Facebook (la totale quoi!), j’ai opté pour de l’usagé pour commencer. Au bout de quelque temps, après maintes recherches et questions posées, mon dévolu s’arrête sur une machine qui semble avoir le meilleur compromis. Sans être parfait, c’est ce qui me semble le mieux selon mes connaissances limitées, “budget-bébelle” alloué, équipement inclus. Je fais une inspection visuelle sommaire des principales composantes du châssis et de la carrosserie. J’effectue un bon essai de plusieurs minutes. Tout va à merveille! J’en fait l’achat, plaque ça et j’y met ma première passe de sentier! Le bonheur et l’excitation est à son comble, nous sommes presque prêts!

Comme je n’ai personne dans mon entourage qui sont de près ou de loin amateurs de quad, je me retrouve pas mal ‘’tout seul de ma gang’’!  Donc, avant d’aller en sentier, je décide d’envoyer mon VTT à une “shop” de la marque pour lui faire faire le ‘’check-up’’ complet. Ça coûtera ce que ça coûtera, changera ce qu’il y a changer (un 2003 quand même, c’est sûr qu’il y a des bobos ici et là!) Prends rendez-vous et hop! Le VTT au garage!

À mon arrivée, on ne semble pas trop sûr, ils vérifient et, finalement, ils retrouvent bien mon rendez-vous. ‘’C’est bon Monsieur! On vous téléphone suite à l’inspection. Ça ne devrait pas être si pire, il a l’air en super shape ton Quad!’’

Au bout de trois jours, pas de nouvelles… Je téléphone afin de savoir où on en est dans l’inspection :

-‘’ Ah ben oui Monsieur! Il manquait une “bolt”. Y’a fallu la commander du manufacturier, je devrais la recevoir demain ou après-demain!’’

Ok, là je commence à trouver l’expérience moins cool. Pas de sommaire d’inspection encore et, on commande du stock… Je m’informe du prix de la “bolt” (honnêtement, même si c’est un boulon d’origine,  ça ne doit quand même pas être la fin du monde!) … Bon le prix est OK… Je demande un statut de l’inspection quand même car on n’a pas l’air super enclin à m’en donner un. À ma grande surprise, ils n’ont que vérifié la “clutch” et les phares. La ligne à frein sera vérifiée aujourd’hui ou demain! Les doutes s’installent à ce moment… je réitère et insiste que tout ce qui a trait à la sécurité doit être vérifié (freins, plaquettes et disques, suspension et direction) ‘’ Oui oui! Monsieur faites-vous en pas avec ça! Votre VTT va être prêt dans quelques jours! ‘’ Je me sens de plus en plus dans la cour d’un “vendeux” d’automobiles usagées !!!

Je reçois l’appel tant attendu quelques jours plus tard comme de quoi ma machine est prête. Finalement, une randonnée se dessine ce weekend dans la portion 4 saisons de mon club local! Plaisir à l’horizon!

À mon arrivée au garage, mon VTT n’est pas dans la cour. Toujours dans la baie de réparation. J’entre… Ils terminent une babiole sur le pare-brise le temps que je paye la facture (et quelle facture!).  Inspection, la fameuse “bolt” changée, on m’explique l’ajustement de tension du câble de freinage pour les roues arrière, le phare réparé. -“Les huiles ‘’sont ben belle! Par contre les “brakes” vont être dûs au printemps si tu roules le moindrement cet hiver. Il en reste mais au printemps, prends pas d’chance!’’ Un judicieux conseil que je me ferai un point d’honneur de faire moi-même… Je suis capable de changer des freins!

Bon! Mon quad sort d’une inspection ‘’rigoureuse’’! Quelques centaines de dollars durement gagnés plus tard, me voilà fin prêt pour aller faire faire la première randonnée de VTT à ma douce épouse! Il s’agit ici d’un moment critique et je veille à ce que tout (mais vraiment tout) soit parfait afin que Madame ait une expérience sans reproche d’une randonnée de quad. Évidemment, une randonnée réussie m’évitera beaucoup de pirouettes afin d’avoir des ‘’air-lousse’’ pour aller rouler en sentier peu importe le temps de l’année! Vous voyez ou je veux en venir n’est-ce pas? ????

Débarcadère, on se prépare, enfourche la monture et GO! On appui sur la détente des gaz! On rencontre d’autres quadistes à l’entrée du sentier, jase un peu et on décide de suivre le mini-convoi question de ne pas rouler en solo.

Après quelques kilomètres à vitesse moyenne, on entre dans une partie plus sinueuse et bouetteuse (il a plu la veille) et heureusement, très lente. Nous ne sommes pas rentrés 500 mètres que le guidon ne répond plus! Je crampe à droite et le quad va à gauche! Un entêté! J’immobilise le VTT, et je vais vérifier quel pourrait être le problème! Ma roue avant gauche est complètement tournée vers la gauche alors que mon guidon est à droite toute! Ma foi! La machine sort du garage, je ne peux pas croire que j’ai un bris! Je n’ai pourtant rien pogné de dur, rien d’anormal… Après une sommaire inspection (et je ne suis pas un grand mécano), je me rends compte que le joint à rotule est complètement sorti de la biellette de direction! Mes nouveaux copains m’ont heureusement sorti du pétrin et nous ont ramené à notre point de départ (3 km). Et voilà que s’envole en fumée la belle première expérience de VTT pour ma chère épouse!

Quelle plaie! Beaucoup d’entre nous avons déjà vécu un bris, une panne ou un entretien d’urgence! Dans mon cas, il s’agissait bien d’un bris en sentier. Dire que mon VTT venait tout juste de sortir d’une inspection dite rigoureuse d’un atelier. De retour à la maison avec un quad à la patte cassée, j’entreprends de téléphoner à l’atelier afin de voir ce qu’il peut être fait de leur côté. Du même coup, cela me permettra de voir la qualité du service après-vente. Après une discussion courtoise et polie (je dois le dire quand même!), le vent n’a malheureusement, pas tournée en ma faveur. J’explique ce qui s’est passé et demande s’il n’y pas de quoi qui pourrait être fait. J’établis très clairement que je ne demande pas de gratuité, ni de remboursement, seulement si on ne peut pas faire de quoi ensemble et qu’on se rejoigne quelque part au milieu sur les coûts des réparations et de la main d’œuvre à venir.  Eh bien non! Je me suis buté à une porte close et de me faire dire : ‘’ Tu sais Monsieur, on sacre ces bébelles-là dans l’bois. C’est normal que ça brise!’’ Ça y est! C’est terminé. À ce moment précis, je sais que ce commerçant ne me vendra plus jamais rien! Même pas un T-Shirt!

Je me retrouve avec une facture payée de plusieurs centaines de dollars, pour ensuite m’apercevoir que peu de choses ont été faite sur le VTT malgré les deux semaines passées à la “shop”. Et c’est ainsi que j’ai appris ‘’à la dure’’ que même si l’enseigne de la compagnie de quad que je possède est devant la bâtisse, ce n’est malheureusement pas 100% gage de qualité… On ne le répétera jamais assez, un atelier de service ou un concessionnaire avec service; on ne les magasine jamais assez! Évidemment, plus facile à dire qu’à faire direz-vous! Eh bien pas tant que ça! Et à peu de frais en plus!

Donc après quelques recherches web et quelques appels à l’aide à la communauté QUAD locale, deux copains-mécanos-machinistes à quelques rues de chez moi ont eu vent de ma mésaventure sur un groupe Facebook! On se communique et en moins de deux : voilà mon VTT dans leur garage! Finalement pas trop de dommage à m’être fait tirer sur les 3 km qui nous séparait de ma remorque lors de mon bris quelques jours plus tôt. On entreprend de dresser la liste des pièces qu’il nous faut afin d’effectuer la réparation.

À la suite de mes recherches internet, lecture de plusieurs “google reviews”, notes Facebook, j’ai restreint mes choix à trois concessions à moins de 35 km de chez moi, afin de commander les pièces requises. Je suis allé leur rendre visite durant les heures d’affaires, bien préparé, avec une liste de questions (5-6 tout au plus). Et c’est durant ces discussions avec le personnel technique au comptoir que la magie s’est installée. Sur les trois, une concession est sortie du lot. La discussion était franche, précise et le mécano comprenait bien que je venais ‘’de me faire avoir’’ ailleurs. Le mec a ajusté son vocabulaire afin que je comprenne bien, et le plus important : IL A PRIS SON TEMPS !!! Pas de rush. En aucun temps je me suis senti bousculé ou comme si je posais trop de questions… Non! Il a pris le temps que ça prenait pour m’expliquer un tas de choses (et Dieu sait que nous avons débordé du sujet en plus!). J’ai commandé les pièces requises pour la réparation et j’ai quitté l’endroit, sachant très bien que j’y retournerais un jour.

En quelques jours seulement (à temps très partiel), les réparations sont effectuées, le VTT est de retour à la maison, plus prêt que jamais à aller avaler des kilomètres de sentiers enneigés!

Après quelques mésaventures qui ne sont pas dans le sujet de cet article, ma douce épouse, craintive face à ce VTT, m’indique qu’elle aimerait mieux que nous ayons un véhicule Côte à Côte. Il n’en fallait pas plus pour me convaincre! Le but de l’exercice à la base était que cela devienne une activité familiale, agréable et enthousiasmante. Après un magasinage intensif et rigoureux, le choix est fait : 50 pouces, bon prix, bien équipé et dans une concession avec une bonne renommée, par contre un peu loin de chez moi. J’ai procédé à la transaction et le tout s’est très bien déroulé, pratiquement sans surprise! Donc, me voilà dans le merveilleux monde des Côte à Côte!

J’apprends par la suite que mon véhicule, que j’ai acheté usagé (encore…) fait l’objet d’une campagne de rappel. Evidemment, 1er réflexe, je communique avec mon nouveau concessionnaire! Je prends le rendez-vous pour le rappel que j’obtiens sans trop de délai, malgré le fait qu’il devait commander le kit de remplacement pour mon véhicule. Je lui apporte et le tout est complété en une journée car le lendemain, mon véhicule est prêt! Oh bonheur! Je vais pouvoir me reprendre avec ma douce tendre moitié pour une deuxième première expérience de QUAD!

À mon arrivée à la concession, mon véhicule est déjà avancé et prêt à l’embarquement sur ma remorque. Du coup, on m’explique en détail ce qu’il y eu de fait sur ma machine ‘’live’’ dans la cour. En bonus, il me dit qu’il a tout revérifié, toutes les noix et les boulons,’ et qu’en plus il a rajouté du ruban thermique afin que le tout soit plus efficace et que le moteur puisse transférer moins de chaleur dans la cabine. On s’entends ce n’est pas grand-chose… du ruban thermique. Il n’y a rien là… C’est vrai! 5.99$ chez tout bon marchand de pièces et matériel automobile… Mais cela fait toute la différence sur l’expérience de service que j’ai reçu de cet endroit.

J’ai pu réexpérimenter la qualité du service de ce concessionnaire à quelques reprises depuis. Et à chaque fois, le souci du détail dans la qualité du service qui m’y est rendu est tout simplement exemplaire! Dernièrement, j’ai téléphoné afin de savoir s’ils ont en stock le kit de nettoyage à filtre à air pour mon VCC. Réponse affirmative. Je lui dis que je vais passer sur l’heure du dîner. Il me dit qu’il sera absent, mais que quelqu’un de son personnel est au courant. À mon arrivée, le kit de nettoyage est déjà sur le comptoir, mon nom sur un POST-IT apposé le kit. C’est un détail encore, certes, mais cela indique que le service de qualité est bien ancré dans la culture de cette entreprise. J’ai trouvé un mécano de confiance! Enfin!

Finalement, dans mon cas, tout est bien qui finit bien! Cette expérience en tant que nouveau quadiste de l’époque (pas si lointaine), m’a permis de rencontrer plusieurs personnes dont certains sont devenu des amis sur lesquels je puisse compter. Et quant à Madame-mon-épouse, elle a adoré sa première ‘’vraie ride’’ de quad! Tellement, que je dois maintenant considérer l’achat d’un 2e véhicule puisqu’elle ADORE la conduite d’un VCC…  Autre sujet, autre article ????

En conclusion: Bien que nous sachions pertinemment que le magasinage est une partie importante de l’achat d’un véhicule récréatif, j’ai appris rapidement que le magasinage du service en est une d’autant plus importante! Voici les points qui sont, à mes yeux, les plus importants lors du magasinage du service :

  • Avis Google et Facebook
  • Feeling lors des conversations avec le personnel du service
  • Comportement du personnel lors d’une conversation et des réponses à mes questions
  • Respect des délais établis lors de la prise de rendez-vous
  • État du véhicule au ramassage

 

Bonne ride et soyez prudent!

Ah oui! Pour ce qui est des air-lousses? Je les ai à perpétuité!