On a testé: Clutch CVTECH Trailblock

On a testé: Clutch CVTECH Trailblock

30 août 2014 Non Par Quadiste.net

le test dans le monde réel:

Clutch primaire CV TECH Trailblock

 


 

Ça fait déjà quelques temps que Quadiste.net a mis la main sur une primaire CVTECH Trailblock et nous l’avons testée sur la Bête Bleue!  On vas commencer par démystifier le mystère entourant ce produit qui je dois vous dire, a été conçu et fabriqué au Québec dans la municipalités de Drummondville et ce depuis 1968!  Une compagnie qui procure des emplois a plus de 200 Québecois!  En partant plus 1 pour CVTECH!

Mais c’est quoi l’affaire avec CVTECH?  On entends ça partout!  Spécialement avec les gars de bouette ou les maniaques de performance. Bin c’est simple en fait, on peux presque leur donner tout le crédit pour la transmission CVT moderne avec entrainement par courroie.  Leur principe de fonctionnement est simple et efficace.  On vas regarder ça dans les schémas ci-bas:

 

canamcvteplodedview

La clutch primaire d’un produit Can-Am d’origine (pièces de 9 @ 27 sur ce shéma)

trailblock

Une CV-TECH Trailblock en vue explosée.

Comme vous pouvez le constater, la primaire d’origine de Bombardier (photo du haut) est assez différente de la Trailbloc de CVTECH (photo du bas) n’est ce pas?  La différence réside principalement dans la façon ou l’ouverture et la fermeture des assiettes sont gérées.  Can-Am as opté pour une approche plus douce et linéaire avec des rampes (13B) et des rouleaux (11) qui s’adapte à la grande majorité des utilisateurs de sentiers (on parle ici de Outlanders ok? Renegade et Maverick, c’est une autre histoire mais le principe est similaire) qui apprécient une douceur de roulement qui peux quand même prendre une sérieuse raclée quand vient le temps de s’amuser.

La Trailbloc elle, fonctionne avec des glissières (8) et celles-ci sont ajustable avec l’ajout ou le retrait d’une rondelle (un washer) pour le type de performance recherchée.  Vous avez remarqué le nombre de pièces?  Eh oui! Elle en a beaucoup moins!   La différence en poids inerte: Can-am 13.1lbs – CVTECH 10.5lbs!  Moins de pièces, moins d’usure!  20% moins lourde, elle procure des accélérations impressionnantes directement de la boite!  Lorsque l’on commande une Trailbloc d’un concessionnaire vous devez spécifier le moteur sur lequel elle sera installée et CVTECH l’aura déjà ajustée pour une utilisation optimale pour le quadiste moyen.


 

Maintenant pour les tests:

Avertissement:  Nous avons soumis notre Outlander 800 a des conditions EXTRÊMES à des lieux d’une utilisation régulière!  Dans 80% des cas a mon humble avis, la clutch d’origine de votre quad devrait faire l’affaire sans broncher.

Véhicule de test:  Can-Am Outlander 800 ltd 2012 alias la Bête Bleue!

Clutch d’origine:  Remontée a neuf, rampes, rouleaux glissières et o rings ( certifiée par Nounours)

Clutch CVTECH: Flambant neuve setup Outlander 800

Dès la sortie du Garage (Contant BRP Mirabel) dans le stationnement, j’ai été surpris par l’engagement rapide et la sensation de fermeté de la Trailbloc.  Je me suis lâché un peu et fait un départ en 2 roues motrice a plein régime sur de l’asphalte…  J’ai laissé un bon 25-30 pieds de traces noire avec mes Maxxis Ceros!  AIE AIE AIE!!! Ça commence bien!

J’ai apporté le quad sur un bout de rue inutilisée et fait quelques tests comparé a ceux que j’avais effectué au meme endroit apres quelques petite modifs a l’entrée d’air et le silencieux de la bête bleue dans le passé.  C’est la que j’ai pu faire la différence réelle de performance.

Sur 100 et 200 pieds (30 et 60 mètres):

100 pieds: 3.4 kmh plus rapide.

200 pieds: 4.8 kmh plus rapide.

Chiffres qui sont assez impressionnants pour un simple bolt-on (ajout d’une pièce).  Rare sont les modifications qui permettent ce genre de gains de performance pour un prix si modique!

Le lendemain je me suis joint à une randonnée de bouette extrême et payé toute une ride a la Bête Bleue (voir l’article: Initiation a la Bouette sur Quadiste.net). Comme test on pouvait pas avoir plus tuff. A beaucoup d’endroits sur le vidéo on voit clairement mon Outlander performer a un niveau supérieur en décrochant l’arrière a plusieurs reprises a une vitesse ou normalement on aurait eut droit a une accélération moyenne. Pris dans la bouette jusqu’au ailes, le gaz accoté, je l’ai sorti a plusieurs reprises sur son pouvoir mais j’ai aussi du abandonner et me résoudre a me faire wincher.  Pas une seule fois ai-je perçu une odeur pourtant si familière de rubbeur brulé qui m’aurais indiqué que la clutch avait abandonné!

Tout aussi impressionnant, lorsque j’ai coulé mon Outlander dans le vidéo, mes snorkels (prises d’air surélevées) n’étaient pas installés et le compartiment CVT a reçu une douche froide qui avec la clutch d’origine, aurait tout simplement arrêté la machine ( utilisation bien au delà de la conception du VTT on se comprends?) mais je suis sorti de l’eau sans encombres.  Je ne me suis aperçu de l’entrée d’eau que beaucoup plus tard, un petit drainage rapide et hop!  Terminé de retour a la normale!


Voila je vous soumet le sous-marin en preuve:

6 heures de bouette extrême et lorsque j’ai ouvert le compartiment et vérifié la courroie… rien… pas une trace d’usure! Ok j’ai triché un peu, j’ai fait installer une courroie en kevlar de Maverick par Nounours qui est beaucoup plus résistante au stress et à la chaleur mais quand même! Avec la clutch d’origine dans ces conditions j’aurais probablement remarqué une certaine usure, strappe de Maverick ou pas.

Avec un petit ajustement (enlevé un washer par glissière) je suis allé a la compétition de mud drag au festival hors route Lanaudière édition 2014 et j’ai gagné une troisième place contre des machines beaucoup plus puissantes (sur papier) que la Bête Bleue.  Sans la Trailbloc je crois sincèrement que je n’aurais pas pu faire aussi bien. Oui Mesdames et Messieurs je suis vendu à ma trailbloc!

Maintenant un autre petit détail…La température d’opération:  Je ne sais pas par quel miracle mais depuis mon infortuné incident au lac Tauraux du a une surchauffe de courroie, je suis un peu parano et je vérifie la température de sortie de la CVT de mon quad.  J’ai pas de mesure ultra précise mais ma main elle, la perçue!  La ventilation de sortie est plus puissante et surtout plus fraiche d’au minimum 10 @ 20 degrés!

Voila deux vidéo (en anglais) qui résument très bien la différence de performance et la facilité d’installation de ce produit!

vidéo youtube de: badass03taco’s channel

vidéo youtube de: badass03taco’s channel

 

COTE DE PRIX: MOYEN

PRIX:  569.00$ Can-Am Outlander 800 G1 et G2 (Contant BRP)

 


 

Résumé:

– Une valeur sure pour votre machine si vous cherchez a exploiter le maximum de ses capacités

– Facile a installer avec des outils de base

– Ajustements faciles pour un mécanicien en herbe bien documenté

– Peu d’entretiens requis

– Température d’opération nettement inférieure a celle d’origine


La note Quadiste: 4 sur 5 = excellent

4.5

Les produits CVTECH sont disponible chez tous les concessionnaires VTT du Québec.

TEST 1-2-3