RALLYE DE PARENT 2018: Une réussite sur toute la ligne!

RALLYE DE PARENT 2018: Une réussite sur toute la ligne!

15 septembre 2018 Non Par M-A Quessy

Par: Sébastien Boudreau
Collaborateur Quadiste.net

Émotions fortes et franche camaraderie étaient au rendez-vous à cette 2e édition du Rallye de Parent qui se tenait durant la fin de semaine de la fête du travail. Le toujours très apprécié des Québécois Guillaume Lemay-Thivierge, le sympathique Ken Mcdonald et l’équipe de Quadiste.net étaient de la partie afin de couvrir l’événement et d’y participer

Notre équipe sur place a fait confiance au projet de l’été, le Yamaha SHOGUN pour tenter notre chance au Rallye dans la catégorie « extrême » qui représente 350km de sentier de toutes sortes. La classe « aventure » était également disponible pour un 150km de plaisir.

Étant sous forme de Rallye type « RoadBook » , le temps étant comptabilisé seulement pour la forme puisque le but est de réussir toutes les étapes, sans erreur, au kilométrage le plus près possible. Patrick Trahan, l’organisateur et maniaque de Rallye, a mis tous les efforts possibles durant les derniers mois afin de nous offrir un tracé et une organisation quasi sans faille.

Malgré le fait que le chrono ne compte pas, laissez moi vous dire que l’esprit de compétition des participants y était à 7h30 Dimanche matin. Moto, VTT, côte à côte et même 3 roues étaient présent à la ligne de départ. Un rallye de 350km évalué à environ 10h de ride extrême dans des chemins de gravier, sentiers boisés très serrés, plages, lacs, boue, etc… Tout y était. Pour ceux et celles qui trouvaient ça exigeant ou trop technique, des « By pass » avait été prévus par l’organisateur.

Notre équipe étant composé de moi-même et de Jason Lajoie à qui appartient la machine, soit dis en passant, sans oublier notre mécano, photographe, chroniqueur, journaliste, bref celui que vous connaissez tous Marc-André Quessy.

Notre départ qui se fait à intervalle d’une minute s’est déroulé vers 8h. La communication étant primordiale dans ce genre d’événement, moi et Jason étions équipé du système de communication SENA série 30.

Quelques minutes de rodage de la machine nous a permis de nous acclimater avec le roadbook qui était une première pour nous. Dès les premiers kilomètres, nous nous sommes aperçu que ce rallye ne sera pas de tout repos. La machine de 64 pouces passait, mais tout juste. Je n’aurais pas aimé être de ceux en 72 pouces, parce que oui, ce type de machine sont les bienvenues au rallye de Parent.

Les fortes pluies tombées durant la nuit se sont trouvées être une bénédiction en cette belle journée, laissant le sable et la poussière au sol.

Patrick Trahan, le grand manitou derrière le Rallye de Parent

Malgré l’esprit de compétition, chaque personnes rattrapés nous laissait passer de façon civilisé et chaque fois que quelqu’un était arrêté en bordure de chemin, nous nous arrêtions afin de leur demander si tout était correct. Mais la plupart du temps, les gens arrêté consultait leur roadbook afin de vérifier s’ils étaient dans le bon chemin, après tout, c’est ce qui fait le charme d’un rallye.

Vers midi, essence et diner oblige, nous nous arrêtons pour quelques minutes et en profitons pour se dégourdir après un bon 170km de « randonnée ». L’après midi s’est plutôt bien déroulée, si ce n’est que d’un lac traversé au mauvais endroit, submergeant le devant du YXZ nous permettant de nous rafraîchir un peu avec une bonne douche froide.

Nous sommes arrivés à la ligne d’arrivée vers 15h soit 7h plus tard, le sourire jusqu’au oreille dans nos casques avec une satisfaction indescriptible et une machine ayant plus que livrée la marchandise et ce, sans aucun bris. Quelle belle journée nous avons passée.

Sylvie Lachapelle, président du club quad Parent à été d’une aide précieuse épaulée de ses bénévoles

Après le souper, une soirée avec remise de prix et band live était prévue. Notre passionné et organisateur Patrick s’est pointé vers 20h15, encore habillé en tenue de « rider » puisqu’il venait tout juste de finir de sortir du bois les derniers participants n’ayant toujours pas terminé ou victime de bris mécanique. Des GPS de type « SPOT » nous étaient fournis à notre départ afin d’assurer la sécurité de tous et chacun.

Cette soirée nous a permis de faire de belles rencontres avec d’autres passionnés comme nous et de nous raconter notre journée et anecdotes chacun à notre façon.

 

En résumé, cette journée sera dans ma mémoire longtemps et je tiens à remercier tous ceux et celles qui ont rendu cet événement possible. En espérant qu’il y ait une 3e édition en 2019 afin de permettre à vous qui lisez ces lignes et qui vous dites que ça pourrait être le fun d’y participer.