Tout ce que vous devez savoir sur la formation 2e passager et au moins de 18 ans

Tout ce que vous devez savoir sur la formation 2e passager et au moins de 18 ans

10 octobre 2018 Non Par Patricia Garnier

Benjamin Beaudet
Chroniqueur Quadiste.net
Éducateur RTF, SGMF
Moniteur Quad FQCQ
Agent CQAV

Pourquoi cette formation existe-t-elle?

Oui, pourquoi? Pourquoi dois-je suivre cette formation? « Ça fait 30 ans que je fais du quad, je n’ai pas besoin de ça! », « Encore le gouvernement qui se met de l’argent dans les poches », « Hey ! J’ai eu un ticket et je suis obligé d’être ici », … Je pourrais vous énumérer tout ce qui se dit et j’en aurais pour une page complète.

Je vais vous expliquer le tout, de la meilleure façon et le plus simplement possible.

Quand a-t-on décidé que je devais suivre ce cours?

(Je vous fais un gros résumé)

La FQCQ a travaillé (pour ne pas dire harcelé) pendant 10 ans le gouvernement, afin de permettre aux quadistes membres des clubs, de pouvoir transporter un passager sur un véhicule monoplace avec un siège ajouté, justifiant la responsabilité et le bon jugement de ces derniers, ainsi que le fait que le taux d’accidents avec passager était pour ainsi dire quasi inexistant. Les fabricants s’objectant farouchement à l’idée puisque le comportement dynamique des motoquads n’était pas conçue à cet effet (d’où l’étiquette informative sur l’aile du VTT, oui, oui, l’étiquette que plusieurs veulent enlever). Donc, le MTQ, se trouvait entre l’arbre et l’écorce et ne voulait pas prendre la responsabilité que même les fabricants refusaient d’assumer en cas d’accident.

Donc, après plus de quatre études statiques et dynamiques plus tard, de contestations diverses, la FQCQ a convaincu le gouvernement, MAIS les quadistes et les clubs auront leur part à faire. C’est à prendre ou à laisser. Nous sommes le 13 juin 2009.

Quelles sont les conditions pour avoir un passager sur un motoquad monoplace?

Les Clubs ont dû mettre en place une signalisation, là où il y avait des dénivellations de plus de 17%, avec pictogrammes, signalant au passager  au début de la côte, de descendre du véhicule et de marcher à droite du sentier jusqu’en haut (bin oui, Monsieur descend du vtt parce qu’il est galant et Madame conduit le vtt en haut de la côte).

Ensuite, deuxième condition, ne sera permis que (seulement) dans les sentiers fédérés et tronçons de voies publiques autorisées avec signalisation que ces derniers empruntent, le transport d’un passager sur siège ajouté. Ailleurs? C’est interdit. Au chalet sur les chemins de gravelle? C’est interdit. Sur la ZEC? C’est interdit (à moins que vous ne soyez dans un sentier fédéré qui passe sur cette dernière). Sur les terres de la couronne? C’est interdit. SEULEMENT ENTRE LES POTEAUX BLEUS (s’il y en a) DES SENTIERS FÉDÉRÉS. Mais encore là, c’est le gros bon sens si vous voulez transporter un passager en ces endroits. Par contre, en cas d’accident… bonne chance avec vos assurances

Et pour finir, les conducteurs devront suivre une formation obligatoire (conçue par l’American Safety Institute et approuvée par les manufacturiers de l’industrie du quad), dispensée par un des 38 moniteurs de vos régions et chapeauté par un Maître-moniteur, Monsieur Pierre Tremblay (notre gourou). Infos disponibles sur le site de la FQCQ (cours de conduite) selon votre région.

 

« 97,72$? Le gouvernement se met encore de l’argent dans les poches ».

NON!!!! Euh oui, désolé, les incontournables taxes, on ne s’en sauve pas. Sinon le montant de 97,72$ exigé pour la formation sert à quoi? Il en coûte en fait, 85$ (vous aurez compris que le reste ce sont les taxes). Une première partie va à la FQCQ pour le matériel didactique (cahiers, certificats, …), le matériel de formation (cônes, extincteur, …), les besoins administratifs, les frais de postes pour les certificats, etc. Et une partie va au moniteur pour couvrir ses frais de déplacement, location et entretien du terrain, frais de poste, …

Bon, une autre chose de réglée.

« J’apprendrai rien là-dedans, ça fait des années que je chauffe ça moi »

Comme dans les bandes dessinées, il y a les « irréductibles Gaulois » qui savent tout, connaissent tout. Je n’y peux rien. Mais, je vous dirais que le retour des sondages remplis par vous, les quadistes, nous donnent un taux de satisfaction moyen de plus de 92%. Bien souvent ceux qui arrivent « crinqués » parce qu’ils ont eu un ticket (autour de 150$ plus les frais et le plus salé que j’ai vu fut de 829$, pas de farce), ou parce qu’ils ont eu la mauvaise information, ou pour toute autre raison, sont bien souvent ceux qui en voudrait encore après la formation. Et j’avoue que chaque moniteur donne la formation à sa manière, mais le contenu demeure le même.

La façon dont ça se déroule est simple. Vous arrivez, on prépare vos VTT (on vous observe ???? ), on se présente tout le monde, on fait des étirements (LOL) , on jase du « de que c’est du pourquoi de la chose », sécurité et équipements obligatoires. Donc, du blabla pour environ 1h, 1h30  et on part pratiquer avec nos VTT sur un terrain adapté à la formation.

De la pratique technique pour 3h, 3h30, ça dépend des groupes. Au menu? Virages serrés, arrêt brusque, dérapages contrôlés aussi appelés virages rapides (de la drift!!), tourner dans une côte, franchissement d’obstacles, … Généralement il y aura entre 6 et 8 quads, le passager n’est pas obligatoire, car il en va de votre responsabilité de dire quoi faire au passager (avec mes 286 lbs, je me permets de m’asseoir derrière vous et là, vraiment là, vous comprenez pourquoi vous suivez la formation). Il va s’en dire que votre passager est le bienvenue pour assister si vous le souhaitez, mais seulement la personne qui paye aura son certificat qui sera bon à vie (si vous le perdez appelez la charmante Lyne Boilard à la Fédération, il vous en coûtera 10$ pour le remplacer) . Vous êtes deux pour un quad? Pas de problème, on alterne les conducteurs.

C’EST VOTRE RESPONSABILITÉ DE DIRE AU PASSAGER QUOI FAIRE EN SENTIER.

Sensibilisation, éducation et sécurité sont au rendez-vous pour que vous puissiez profiter au maximum de votre motoquad en sentier fédéré.

Ce que nous faisons, c’est que nous vous donnons une boîte à outils (virtuelle évidemment) et que vous en faites ce que vous voulez. Je peux vous dire que je faisais partie des « irréductibles », je fus le premier surpris honnêtement. Donc, retenez que c’est votre responsabilité de dire quoi faire à votre passager.

Pour les 16 -17 ans c’est la même formation, c’est comme un 2 pour 1, bon pour la vie. Obligatoire pour certaines compagnies d’assurances. N’oubliez pas d’assurer votre jeune sur votre quad comme conducteur occasionnel, s’il s’en sert (s’il n’a pas déjà d’assurance). C’est comme votre voiture.

Formation en entreprise? Un peu plus long (et pas le même prix), car on part du principe que personne ne connaît ça. Du visuel du VTT, à comment on attache un vtt pour le transport, en plus de tout le reste et bien d’autre, le tout adapté à votre entreprise. De plus en plus en demande dans les entreprises, car c’est exigé, par exemple, pour Rio Tinto si vous avez à vous servir d’un vtt sur leurs installations.

N’hésitez pas à poser vos questions, ça nous fera plaisir de vous diriger dans la bonne direction. Nous sommes là pour votre sécurité, non pas pour vous nuire.

Merci à Pierre Tremblay, notre maître-moniteur, source d’inspiration (en partie pour l’histoire de l’origine de la formation) et toujours un plaisir à côtoyer.

Sur ce, soyez prudent en sentier et amusez-vous!

Benjamin Beaudet

Chroniqueur Quadiste.net

Moniteur Quad, Agent Fédéré, Éducateur