Carrioles, remorques, traîneaux, « sley », … Comment être légal en sentier ?

9 juin 2018 Non Par Patricia Garnier

Benjamin Beaudet
Chroniqueur Quadiste.net
Éducateur RTF, SGMF
Moniteur Quad FQCQ
Agent CQAV

C’est un débat redondant, année après année. Démystifions donc le tout, étape par étape.

 

Moi-même n’étant pas maître dans tout ce charabia du :

« Faut tu qui soit plaqué? »,
« Oui mais ça prend tu des ceintures pour les enfants dans la carriole? »
« Je m’en moque, Je fais ce que je veux »
« Bin non … encore des lois et règlements… Vive le Québec libre !!!! »

…Et cela à cause de certaines personnes qui ont poussé le bouchon trop loin et… aussi par mesure de sécurité quand même. Donc, je connais la loi pour ce qui de la LVHR, mais il y a encore des zones grises et après 3 mois de questions au Ministère et à la SAAQ (oui 3 mois!), j’ai obtenu de vraies réponses.

Allons-y une étape à la fois en commençant par la carriole pour le transport d’un ou deux enfants (aussi appelé : remorque de transport de personnes). Faut-il la plaquer? Oui et non. Hein? Quoi?…

Si cette dernière est sur ski, non, pas besoin de la plaquer, mais si vous lui mettez des roues… magie !!!!! Oui, elle doit être plaquée et ce, qu’elle soit artisanale ou d’un fabricant, qu’elle soit utilisée pour traîner des personnes ou des matériaux (74$ à la SAAQ et bon à vie tant que vous en êtes le proprio).

La carriole moderne, à la base, fut conçue pour être tirée par les motoneiges, sur la neige (dans le temps c’était par les chevaux mais ça, c’est une autre histoire). Avec le temps, elles ont évolué : barre de maintien? Ceinture de sécurité? Pas obligé, mais c’est un plus que les fabricants actuels rajoutent à l’intérieur de celles-ci pour les rendre sécuritaires. Pour ces réponses, je me suis informé du côté de du Ministère du transport, de la Mobilité Durable et de l’Électrification des Transports (MTMDÉT). Vous savez, les fameuses normes réglementaires… et bien c’est ça : ce qui est établi par le fabricant au moment de la fabrication.

Donc il y a un droit acquis pour celles (les carrioles) qui en n’ont pas, mais vous ne pouvez retirer les équipements posés par le fabricant. Je vois venir votre prochaine question… siège d’appoint. Je vous pose une question à mon tour. Aimez-vous vos bébés? Sérieusement utilisez votre tête! … « Oui, mais je ne vais pas vite » combien de fois je l’ai entendu celle-là… Et moi de vous répondre : « Oui mais la personne qui rentre à 80 km/h dans le détour et qui frappe votre carriole avec à bord votre bébé dans le siège d’appoint… vous faites quoi de lui? » Je dis bébé, mais il doit être en âge de porter les équipements obligatoires, hein? (LVHR art.23 et RVHR art.4). Le GBS (Gros Bon Sens) … (tiens, il revient dans chacun de mes articles on dirait…)

La fameuse barre d’attache qui pivote de 90 degrés pour les remorques et carrioles, en bon québécois, on dit un « hitch de trailer » ne cherchez pas de midi à quatorze heures pour trouver d’autres explications pour les autoquads et motoquads (LVHR art. 3 al.1 par.4 et référence SAAQ). Elle doit permettre le tangage de 90 degrés de chaque côté. Pour la motoneige et leurs traîneaux, décrit plus bas, en référence art. 24 des règlements de motoneige et du M.T.M.D.É.T., bien celle-là faut qu’elle pivote de tous bords, tous côtés. Deux poids, deux mesures…

Je pourrais vous faire la liste des équipements obligatoires, pour les traîneaux et remorques, mais allez plutôt sur le site de « Légis Québec » LVHR articles 3 à 6, et vous ne pouvez y échapper. Ça prend les réflecteurs et tout le tralala qui va avec, que ce soit tiré par un autoquad ou un motoquad, en fonction des dates de fabrication de vos équipements et VHR, et il est interdit de tirer une carriole ou un traîneau avec un « trois roues » (LVHR art.5 al.2). Vous ne pouvez tirer qu’une seule remorque ou traineau à la fois (LVHR art. 22) … pas de train routier. Interdit de se tenir debout (RVHR art. 11) et pas de « tape cul » (on entend ici les traîneaux d’enfants, les 3 skis, ce qu’on peut appeler des jouets) parce que pour ça (et vous allez grimper dans les rideaux) et bien l’amende prévue est de 1000$ minimum (LVHR art. 23.1), et également, évitez la conduite dangereuse (LVHR art. 36) en sentier.

Vous chargez votre remorque avec des branches et des arbres? Assurez-vous que ça ne dépasse pas la largeur maximale d’une remorque, soit 1,5m (LVHR art.4 et art. 36). Chez vous? Faites-en ce que vous voulez, si vous avez du temps à aller débattre votre point en cour et SI vous vous faites prendre. Le GBS…. (tient, encore?)

Bon, les fameux traîneaux et remorques tirés par une motoneige : bin pour eux le gouvernement a décidé que, la norme fédérale 1202 pour les traîneaux de motoneige (qui exigeait le feu de freinage et le réflecteur) ayant été abrogée, il n’existe donc plus de normes fédérales de fabrication pour les traîneaux. Mais, concernant la présence d’une barre de maintien, la norme fédérale 906 pour remorques de motoneige prévoit que toute remorque pour motoneige doit être munie, à la fois d’une ou de plusieurs barres de fixation transversales et de points d’attache (M.T.M.D.É.T). Ça va? Je ne vous perds pas trop?…

OH minute! Il reste les « sleys » ou traîneaux traditionnels autochtones…bin eux, ils n’ont besoin de rien… au niveau des équipements obligatoires (ah oui, des chiens pour le tirer dans nos sentiers), sauf que je n’ai jamais vu ce type de traineau derrière un VHR, bien que je pourrais être surpris… il faut de tout pour faire un monde.

En résumé, plaquez donc votre remorque ou traîneau à roues, mettez-vous conforme et vous allez éviter des problèmes et ainsi, vous passerez une belle journée en sentier. Et si vous avez des questions ou idées de chroniques écrivez-moi¸ ça me fera plaisir de vous aider. Soyez prudent !!!!

Benjamin Beaudet

Chroniqueur Quadiste.net, Éducateur RTF, SGMF, Moniteur Quad FQCQ, Agent CQAV

 

En bref:

Sur son terrain pas besoin d’être plaqué. En sentier oui et avec les équipements obligatoires.

Carriole (ou remorque) à roues …doit être plaquée été comme hiver.

Carriole à skis …pas besoin de plaquer…

Luge ou traîneau de motoneige pour motoneige…pas besoin des équipements obligatoires, mais de barres transversales.

Traîneau traditionnel autochtone…besoin de chiens seulement.

Voici le lien des quelques articles de loi ci-haut mentionnés, pour référence ultérieure. Vous pouvez les consulter au: http://legisquebec.gouv.qc.ca/fr/showdoc/cs/V-1.2

Également, quelques précisions sur le code canadien de sécurité pour les transporteurs routier sur l’arrimage des cargaisons, en particulier de l’article 88 concernant les véhicules légers :

Division 7 – Cargaisons de véhicules

Application
87(1) Les exigences de la présente division s’appliquent au transport de véhicules légers, de véhicules
lourds ainsi que des véhicules légers aplatis ou écrasés.

Véhicules légers

88(1) Les véhicules légers doivent être arrimés en conformité avec les dispositions du présent article.
(2) Nonobstant les dispositions de l’article 22, un véhicule léger doit être arrimé à l’avant et à
l’arrière au moyen d’au moins deux appareils d’arrimage, afin de l’empêcher de se déplacer
latéralement, vers l’avant, vers l’arrière et verticalement.
(3) Les appareils d’arrimage destinés à arrimer un véhicule léger par sa structure doivent être fixés
aux points d’attache du véhicule qui sont spécifiquement conçus à cette fin.
(4) Les appareils d’arrimage conçus pour ceinturer ou passer par-dessus les roues d’un véhicule léger
doivent empêcher le véhicule de se déplacer latéralement, vers l’avant, vers l’arrière et
verticalement.
(5) Nonobstant les dispositions de l’article 20, il n’est pas nécessaire d’utiliser des coins de
protection aux endroits où des sangles de fibres synthétiques entrent en contact avec les pneus
d’un véhicule léger.
(6) Il est interdit de transporter des empilements de véhicules légers.

Le lien pour le consulter p.10-40 : http://ccmta.ca/images/pdf-documents-french/cra/NSC-10-June-2013-French.pdf