Le financement de la FQCQ direct sur l’immatriculation des quads?

Le financement de la FQCQ direct sur l’immatriculation des quads?

14 juillet 2019 Non Par Quadiste.net

Les sentiers fédérés, quelle merveilleuse idée n’est-ce pas? Un système qui ici au Québec nous permet de rouler à la grandeur de la province sur quatre saisons dans des sentiers entretenus et sécurisés! WOW! Une aubaine ce fameux 300$ pour tout ce qui nous est offert et qui fait l’envie des quadistes ailleurs au Canada et d’ailleurs, partout dans le monde.

Ouaip! C’est suuuuper beau tout ça!

Mais, c’est vraiment devenu de l’utopie, un rêve qui est en train de virer au cauchemar.

Depuis trois ans, l’effectif de la fédé est en chute libre! Plus de 20 000 membres fédérés ont quitté les rangs.

Si j’exclus la fameuse assurance imposée que personne n’a demandé, donc 250$, c’est presque de 5 MILLIONS, ouais, 5 MILLIONS en manque à gagner pour nos clubs et la FQCQ. FOU BRAQUE!

C’est ici, dans le raisonnement suivant, que le bât blesse le plus :

Pensez-vous sérieusement que ces 20 000 quadistes ont quitté le sport et vendu leur machine? Eh ben, non. Si c’était le cas, nous serions submergés par un raz de marée de machines sur le marché de l’usagé et les prix chuteraient à une vitesse vertigineuse. Est-ce que c’est le cas? Non. Est que vos concessionnaires et les sites de petites annoncent regorgent d’affaires en or et de « deals » du siècle? Non. Lorsque BRP annonce que sa gamme de produits le plus vendus sont des côte à côte et que l’on constate sur les réseaux sociaux tous ces concessionnaires de neuf et usagé qui nous montre leurs ventes avec fierté et les gens qui postent des photos de leur nouvelle “bébelle” quad ou SxS, on a le droit de se poser de sérieuses questions.

Alors, où sont partis ces 20 000 quadistes fédérés?

NULLE PART!

Étonné? Bin oui le quadistes circullent illégalement et ne sont pas inquiétés en semaine

La chute de l’effectif est attribuable une multitude de raisons, mais la première est le prix de la passe de sentiers fédérés qui a augmenté de plus de 42% (en prévente versus le prix régulier) pour le droit d’accès annuel depuis 2014-15. Ça fait beaucoup de dollars, et ce, même si maintenant tous les quadistes bénéficient d’une assurance responsabilité en sentiers. (Je ne repartirais pas le débat là-dessus)

Le facteur de perception, même s’il est logique et bien justifié ne change pas : « C’est trop cher! », « C’est trop de troubles », « J’n’ai pas besoin d’être membre », » j’ai plein de trails ici en (insérez la région) », « Je vais rouler dans lez Zecs », « mon club quad c’est des crosseurs » et d’autres raisons encore moins reluisantes…

Bref, toute sorte de raisons qui justifient leur sortie de la fédération.

Eh bien, je crie « BULLSHIT »!!!

La réalité :

Ces gens-là et je ne leur lance pas de roches, ont décidé de décamper, car ils trouvent que le système fédéré leur offre bien peu pour leur 300$. Dans la grande majorité, ils sont des quadistes occasionnels qui sortent pour de longs trajets de plus de 2 heures tout au plus entre 3 et 5 fois par année, le plus fréquemment en hiver. Avec les conditions hivernales de plus en plus désastreuses eh ben, on a ce qu’on a.

Je croyais être un des rares qui pouvait se permettre de circuler en sentiers fédérés les jours de semaine. Je tourne mes vidéos majoritairement en matinée la semaine pour ne pas déranger la circulation. Eh ben non, je rencontre toujours des dizaines de quadistes qui y circulent et qui arrêtent pour me saluer et jaser quad.

Avec le droit d'accès sur la plaque, Roger serait toujours légal en sentiersSavez-vous quel est le pourcentage de ces quadistes que je croise qui sont en loi? Approximativement et tenez-vous bien : 30%! 7 quadistes sur 10 en semaine que je croise n’ont pas de vignette valide sur leurs quads! La grande majorité d’entre eux par contre, affichent encore une vignette échue. Et la grande majorité de ces « illégaux » sont des adultes, pères de familles et des têtes blanches mes mangeux de sandwiches! Ce n’est pas des p’tits jeunes avec des machines sport.

Eh ben, ils sont là nos 20 000 membres perdus, dans nos sentiers, en semaine et parfois le week-end, été comme hiver à utiliser les infrastructures de nos clubs quads gratuitement au grand jour sans êtres inquiétés. La cerise sur le sundae, rencontrer un agent de sentiers qui roule et discute ensuite dans un relais avec des non fédérés.

Une discussion amicale avec cet agent par la suite qui me dit, ce sont des amis de « un tel » qui nous prête ses terres pour notre sentier d’hiver, si je les sors du sentier, on va perdre notre sentier d’hiver. Brillant hein? Que peut faire cet agent de plus que d’être courtois et prendre son trou.

Un autre cite qu’il ne sort pas assez souvent pour justifier le prix de la passe aux guidons d’un rutilant Outlander max 1000 limited de l’année (18 000$ de machine tourisme et il n’a pas 300$ pour une passe? hummm?)

Peu importe les raisons, excuses ou explications, et ce même si ces gens sont super sympathiques, ils sont maintenant des illégaux et circulent en sentiers fédérés sans soucis puisque la grande majorité des agents de sentiers sont des bénévoles qui eux, doivent travailler le jour comme tout le monde.

Un autre cas, un agent de surveillance sentiers (ASS), un bon vivant, un retraité qui choisit d’aider son prochain en patrouillant en semaine son coin de sentiers de son club dont il est membre depuis des lunes me dit : À force de me faire envoyer promener, insulter, voir même, de me menacer de représailles autant physique que morales, je m’assure que mon territoire soit sécuritaire, que le relais a du bois et ça me suffit.

Vous voyez le topo? Suis-je le seul à voir ça comme ça? Eh ben, encore une fois, non. La FQCQ et les clubs en sont parfaitement conscients, croyez-moi.

C’est facile de fustiger la Fédé et les clubs dans un cas comme celui-ci, mais, quelle est la solution à adopter?

Il y en a qu’une seule qui est universelle et qui ne brime les droits de personne :

Le financement des clubs quads et même des clubs de motoneige à partir de la plaque d’immatriculation. Un léger supplément de 40$ par droit d’immatriculation sur les 400 000 quads et side by side plaqués au québec et c’est 16 millions de dollars qui seraient contribués directement à la FQCQ et redistribués à vos clubs quads respectifs.

les droit de passage quad a memem la plaque d'immatriculation / quadiste.netFini les illégaux, fini les vignettes qui décollent, fini les droits d’accès d’été et hiver, fini les clubs qui attendent l’automne pour vendre une passe de sentiers au rabais pour regarnir leurs coffres en attendant un hiver incertain.

ET SURTOUT fini l’achat d’une passe à plein prix même s’il ne reste que 3 mois à ladite validité de la passe. Ça serait anniversaire et au pro rata, ta passe tu la payes au printemps avec ta plaque ou changer la date anniversaire pour septembre, mais au moins c’est un système juste et équitable pour tous.

OK, j’entends déjà ceux qui vont péter une bulle pour les fermiers, les bucherons, les chasseurs, etc… Le fermier, c’est une dépense déductible d’impôts donc on en parle plus OK? Le chasseur lui pourra maintenant se rendre a sa cache légalement s’il emprunte un bout de sentier fédéré. Il doit y en avoir beaucoup d’ailleurs qui les empruntent à regarder l’ampleur des fermetures de sentiers pour la période de chasse donc, pas de problèmes. Le bucheron? Eh ben lui, pourra aussi aller s’amuser avec ses chums et faire des randonnées légalement. L’oncle Roger avec son vieux Rhino pourra aller se promener quand il veut, même le weekend avec ses petits enfants sans être inquiété par un « méchant » agent de sentiers.

Est-ce qu’il y a juste moi qui vois la logique là-dedans?

Le financement alternatif de notre système de sentiers c’est quelque chose de très sérieux, car, au rythme où ça s’en va, plus de la moitié des clubs fédérés ne seront plus là d’ici 5 ans. Avec 400 000 mille membres au lieu de 40 000, la FQCQ aura beaucoup plus de facilité à se faire entendre et prendre au sérieux des différents ministères au lieu de laisser traîner « nos » projet dans la filière « 13 » « ad vitam aeternam ».

Le système actuel ne fonctionne plus, les agents de sentiers ne sont pas des policiers pour jouer au chat et la souris et la police elle, n’a pas les effectifs pour faire respecter la loi VHR lorsque la majorité des contrevenants sont dans les sentiers.

Qu’en pensez-vous? Avez-vous une idée sur le sujet?

J’ai faim là!

Miam Sandwiche!