Le quad en famille? Mais pourquoi pas!

25 avril 2018 Non Par Patricia Garnier
Par: Patricia La Quadiste Garnier
Chroniqueuse / Modératrice Facebook
Quadiste.net

Je me rappelle mes premiers pas en quad… Pas avec mon père, tristement. Les engins moteurs et mon paternel, ce n’est pas vraiment compatible. Ce fût plutôt avec mon oncle Ghislain, le frère de mon papa. Il avait un des premiers modèle de quad sur le marché : un Suzuki Quadrunner 185 qu’il me prêtait avec gentillesse (ou folie?) Ça a dû être en 1984 ou 1985, j’avais 14-15 ans. Toutefois, une passion est née…

 

En 1998, un conjoint et deux enfants plus tard, le destin a voulu mettre sur ma route mon mari actuel. Était-ce à cause de son Yamaha Warrior? Et bien non ???? ça n’aurait sûrement pas duré 20 ans! (Et ça dure toujours!) Sauf que ça a rallumé la flamme qui était encore là, latente, depuis mon adolescence. On s’est mariés en 2001, acheté un Suzuki Vinson 500 avec un banc passager en 2002, et commencé à faire du sentier fédéré. En hiver 2002-03 mon mari me trimballait dans les sentiers avec ma bédaine de femme enceinte. Eh oui, vous avez bien lu. Notre plus vieux, qui est né en mai 2003, s’est fait initié au vtt bien avant sa naissance. Et puis, un deuxième fils est venu s’ajouter en juin 2005.

Bien sûr que jusqu’en 2007, papa et maman faisaient garder leur progéniture, de temps en temps, pour aller rider. Mais ce n’était pas assez. On en voulait plus! La solution nous parût simple : on va acheter une carriole et les emmener avec nous! « The rest is history » comme diraient les anglais.

Par la suite, on a changé notre Vinson pour deux Kingquads avec banc ajoutés, fait notre cours de passager et nous voilà aujourd’hui, en 2018. Nous avions à l’époque, un couple d’amis (on les a encore!) aussi passionnés que nous et qui avaient la même idée par rapport à faire de notre amour du quad, une activité familiale. Ce qui a fait que leurs deux fils, qui ont sensiblement le même âge que les nôtres, ont grandi ensemble dans les sentiers. Que de beaux souvenirs nous avons accumulés à travers toutes ces années! Des fous rires, de l’émerveillement devant la beauté des paysages, des sandwichs dans les relais accueillants de notre club local (club quad Iroquois) : une belle gang tissée serrée. Aujourd’hui encore, même si nos fils ont respectivement presque 13 et 15 ans, ils nous suivent pratiquement à chaque sortie que l’on fait. L’hiver, c’est presque chaque fin de semaine. Cela nous crée des moments privilégiés, loin des appareils électroniques dont la plupart des enfants sont friands. Cela nous permet surtout de nous rapprocher, de passer du bon temps en famille.

 

Pour nous, l’aventure familiale va probablement se poursuivre encore longtemps. Nos enfants ont chacun un TSA (trouble du spectre autistique) et c’est un loisir qui nous convient tout à fait bien. Le quad comme activité familiale c’est possible et c’est faisable! Des casques, de bons vêtements adaptés et l’amour du sport, c’est tout

ce qu’il faut. Nos garçons ont toujours eu des habits d’hiver de « motoneige » qu’ils portaient tous les jours de la belle saison, même à l’école, donc pas de dépense supplémentaire à ce niveau. En habitant dans les Laurentides, plusieurs sports d’hiver nous étaient accessible. Nous, nous avons choisi le quad et nous en sommes bien heureux. Alors, l’essaierez-vous, vous aussi?

 

Pat la quadiste