TEST:  Laveuse à pression à essence Stihl RB200

TEST: Laveuse à pression à essence Stihl RB200

7 mai 2018 Non Par Quadiste.net

Lorsque l’on possède un Quad ou Côte à Côte, un des outils presque indispensables est une laveuse à pression.  Encore plus si vous êtes propriétaire d’un Côte à Côte.  Dans l’exercice de mon métier, je dois vous avouer que j’en ai “passé” des machines à pression!  J’ai abandonné les laveuses électriques depuis quelques années puisqu’après une saison, la majorité ne fonctionnent plus, ou leur performance a tellement chuté que je me retrouve encore au magasin pour m’en procurer une autre lorsqu’elles sont en solde.  Je les soumet à des conditions assez rigoureuses alors… quand c’est “cheap” elles brisent assez rapidement.  Ça serait pas si mal si on pourrait commander facilement les pièces, mais c’est un exercice de patience même sur le Web.  J’ai essayé!

Pouvez-vous percevoir mon niveau de frustration envers les laveuses à pression, qu’elles soient à moteur à essence ou électriques?  Oui je suis frustré!  On jurerait parfois que certains les fabriquent pour briser après un an ou deux.  C’est aberrant!  Ma dernière, si je n’aurais pas été moi-même mécanicien, aurait passer plus de temps chez le mécanicien de petits moteurs que dans mon garage après une seule saison.

Cette année, je me suis “tanné” et j’ai décidé d’aller m’équiper dans le haut de gamme.  Que choisir?  OUF!  Les prix augmentent de façon exponentielle dès que l’on sort des marques de magasins grande surface.  Alors, j’ai décidé de consulter un ami qui connait ça. Entre en jeu Sébastien Fortin.  Sébas est le genre de gars qui connait bien les produit Stihl et il m’a suggéré le RB200. Une laveuse qui selon lui, est de qualité supérieure.  La question qui tue: “Sébas, est ce que ça va “tuffer” plus d’une saison?”  Confiant comme toujours, Sébastien me répondit: “C’est une Stihl Marc, casse-toi pas la tête avec ça”.

Ok, bon, on paye pour le tout et ramène ça à la maison

Avec un prix de détail de 599.95$, elle ferait mieux d’être bonne!  Ce n’est pas donné!  Alors, qu’est ce qui fait en sorte que le RB200 est supérieur?  La qualité de l’ensemble.  Ok, ok je ne partirais pas dans une spirale explicative digne du gars de marketing de Stihl mais, je vais vous décrire mes perceptions.

Moteur:

La première chose que je constate à l’inspection, c’est qu’il ne s’agit pas d’un moteur chinois copié sur un Briggs and Stratton ou un Tecumseh, mais bien d’un vrai Kohler.  J’aime beaucoup les Kohler, c’est du solide et ultra fiable.  Pas pour rien que beaucoup de petites machineries et outils de chantiers sont mus par des motorisations Kohler. Kohler c’est fiable, je suis déjà rassuré.  Dans le cas du RB 200, le moteur de 173cc monocylindre développe 5hp et est étonnamment silencieux comparé à mes deux dernières machines.  Il est en configuration verticale, comme une tondeuse à gazon, avec la pompe sous le moteur.  Une première pour moi. Ce que je préfère, ce sont les démarrages.  Je n’ai même pas le temps de me rendre au milieu de la course de la corde que le moteur se met en vie.  Ça fait changement, croyez moi sur ce point!

La carburation est d’excellente qualité ici.  Les moteurs “clones” des machines offertes dans les grandes surfaces souffrent tous de carburation déficientes: démarrages difficiles à chaud, ralenti erratique et difficulté à maintenir une vitesse constante avant qu’ils soient bien réchauffés.  Pas le cas ici avec le RB200 à mon grand soulagement.  Dès le premier démarrage arrivé à la maison, le Kohler a démontré sa précision de carburation et son fonctionnement beaucoup plus silencieux. À peine 30 secondes sur l’étrangleur (choke) et on est prêt à travailler.

La pompe:

La RB200 est la première machine à pression que j’achète avec une configuration verticale.  Est-ce que cela fait une différence?  J’en doute.  Je constate que cette configuration rend l’ensemble plus compact.  La performance de la pompe est excellente.  Stihl spécifie 2500 lbs, mais le plus important c’est le débit en litres minutes qui lui est de 8,7L / Minute. Le débit est linéaire et on ne perçoit pas de pulsations, mais plutôt une belle vibration constante.  La pompe elle-même est assemblée avec des pistons et des valves en acier inoxydable.  Comparativement avec les pièces en laiton de mes deux dernières qui s’oxydent, l’inox lui, ne se dégradera pas aussi rapidement.  La qualité ici, ça se voit simplement par la finition externe et les composantes utilisées.

La lance:

Vous connaissez le sentiment d’avoir en main quelque chose de qualité?  Quelque chose de bien fait?  Et ben, c’est ce sentiment que je vis à toutes les fois que je démarre et utilise mon RB200.  La lance, avec sa gâchette inversée, est facile à tenir en main et ne me donne pas l’impression qu’elle va se briser si je l’échappe par mégarde.  Fournie avec trois embouts interchangeables de 15, 25 et 65 degrés, c’est parfait pour nettoyer nos quads,  CàC, et toutes les tâches que l’on peut lui confier autour de la maison.  Un autre point positif: le boyau haute-pression.  Fabriqué avec une finition en néoprène orange “éclaté”, il est beaucoup plus souple, facile à manier, et surtout à enrouler pour la remiser dans le garage.

Le reste:

L’impression de qualité se poursuit avec le reste des composantes du RB200.  Belle finition, bon assemblage et matériaux supérieurs.  Des grosses roues pour une grande facilité de déplacements, une finition au “powder coat” sur le cadre,  très peu de plastiques bref, tout pour renforcer l’idée que le RB200 n’est pas du bas de gamme.

Conclusion:

Si je compare seulement la performance brute du RB200 @2500 psi versus ma précédente machine, qui pourtant avançait une performance de 2900 psi, le RB200 est déjà de loin supérieur en débit et puissance de nettoyage. Le tout est offert dans un ensemble qui inspire confiance, avec une construction de qualité.  C’est la première laveuse à pression que je me paie dans le haut de gamme, et je dois dire qu’après quelques semaines de nettoyage du printemps autour de la maison (lavage d’autos et de quads), je suis vraiment satisfait du rendement.  600.00$ c’est quand même pas donné non plus mais, la RB200 de Stihl est loin d’être la plus dispendieuse dans ce segment sous le 3000psi.

Jusqu’à maintenant c’est numéro 1! J’ai bien hâte à l’an prochain, je vous ferai un petit suivi.

Note: J’ai acheté ce produit avec mon argent, je n’ai pas été compensé pour écrire cet article.