ESSAI: Discovery UTV automatique 2019 (modèle pré-production)

20 novembre 2018 Non Par Quadiste.net

Mais qu’est-ce que c’est que ce petit Jeep que nous pouvons voir de plus en plus sillonner les sentiers fédérés au Québec?  En bref, c’est un autoquad pour nous mais ailleurs de par le monde, il est aussi considéré comme une voiture qui peux légalement circuler sur les chemins publics.  De là la raison de son équipement complet, clignotants, essuie-glaces, lave-glace, pare-brise laminé etc. Le véhicule ne répond pas aux exigences de la SAAQ pour la circulation routière mais en hors route, pas de problèmes!

avec un trois cylindres de 812cc, ensuite un 1000cc. Les deux modèles équipés exclusivement d’une transmission manuelle à cinq rapports. Des transmissions manuelles c’est bien plaisant pour certains, mais beaucoup d’entre nous au Québec n’ont jamais conduit une voiture manuelle ou simplement refusent de le faire pour laisser une transmission automatique faire le travail.  Ceci est une des raisons principales pourquoi il n’y a pas plus de Discovery UTV sur les sentiers fédérés au Québec.

Beaucoup de gens ont commenté, suite à notre essai du modèle de 1000cc il y a quelques années, qu’ils considéreraient l’achat d’un Discovery UTV si seulement il serait pourvu d’une transmission automatique.  Eh ben, l’attente est terminée!  Nous avons eu le bonheur de pouvoir faire l’essai d’un modèle de préproduction avec cette fameuse transmission automatique plus tôt cet été et au moment où vous lirez ces lignes, les modèles automatiques seront déjà dans les salles de montre des détaillants autorisés.

Les spécifications et dimensions demeurent les mêmes à exception de l’ajout d’une transmission automatique de type automobile.  La motorisation est toujours situés à l’arrière et l’ajout de la transmission automatique ne change presque rien à la configuration.  Elle est équipée de trois rapports et une surmultiplication (overdrive) donc, en fait, quatre vitesses.  C’est pareil à votre voiture de tous les jours!

MOTEUR

Ahhh que j’adore ce quatre cylindres!  Il est hyper silencieux! Pensez à un Jeep moderne le toit retiré et c’est probablement plus bruyant que le Discovery UTV que nous testons aujourd’hui.  Il n’est pas puissant comme une voiture moderne car il est dérivé des motorisations offertes dans des voitures japonaises des années 80. Avec une puissance annoncée de 92 chevaux et 90 lbs pied de couple mais avec le couple, il fournit bien au-delà de la puissance nécessaire pour bien s’amuser en sentiers fédérés. C’est le motoriste Chery Motors qui fabrique ce moteur sous licence et côté fiabilité, c’est béton. Pas pour rien que Textron Offroad équipe maintenant son tout nouveau Prowler Pro avec ces moteurs.

Il est très silencieux! Je sais, je me répète sur ce point mais c’est là la qualité principale de cet autoquad.

La puissance a été optimisée quand même depuis notre essai du 1000 manuel, mais ce n’est rien d’impressionnant non plus. La vitesse de pointe est un tantinet au dessus des 100 km/h mais n’essayez pas de maintenir ce rythme car les ratios de transmission ont été optimisés pour le hors route. Il est par contre capable de tenir un rythme de 80 km/h du matin jusqu’au soir dans les endroits où c’est permis.

L’économie d’essence est excellente et vous ne visiterez pas le poste d’essence plus souvent que les autres.  Je n’ai malheureusement pas noté la capacité du réservoir installé sous le capot à l’avant.

Transmission et entrainement

La transmission est maintenant de type automobile hydraulique, comme dans la majorité des voitures moderne comme mentionné ci-haut.  Elle est rattachée à une boite de transfert à contrôle électrique, qui active le mode 4X4 via un interrupteur dans le tableau de bord.

C’est ici que se démarque le Discovery car c’est un vrai 4X4!  La série de leviers au centre du plancher dans le cockpit sont pour verrouiller le différentiel arrière ou l’avant.  En mode verrouillé c’est un tank qui est limité seulement par la garde au sol, qui est un peu juste lorsque l’on sort des sentiers battus.

Encore une fois, tout l’entrainement est de type automobile donc silencieux.

 

Suspension Direction

OH JOIE!  Des amortisseurs ajustables!  Un des points que je n’aimais vraiment pas des anciens modèles de la marque c’était la suspension rudimentaire à l’huile non ajustable. À vitesse de sentier fédéré, c’était près de la limite qu’elle pouvait endurer.  Maintenant, tous les Discovery UTV sont équipés d’amortisseurs ajustables JIT.  C’est une énorme différence qui rend cet autoquad plus que compétent en sentier fédéré et dans les ZECS ou la vitesse permise est de 70 km/h. Excellente amélioration de ce coté.

Notre modèle de préproduction est équipé d’une servodirection électrique et au moment d’écrire cet article, je ne sais pas si elle sera installée d’usine. Si ce n’est pas le cas, négociez avec les concessionnaires pour en faire l’installation car ça en vaut la chandelle.  Sans direction assistée ça fonctionne bien, mais lorsque vous circulerez dans des sentiers très sinueux, vous serez heureux d’avoir choisi cette option.

Les freins sont faciles à moduler et puissants à souhait.  Pas de problèmes de ce coté mis à part que je m’assurerais que l’entretien des glissières soient effectuées une fois par année afin d’éviter les désagréments s’ils saisissent.  C‘est relativement facile à faire et peu coûteux.

Des roues en aluminium stylisées de 14 pouces équipent tous les Discovery et notre unité d’essai est chaussée de pneus radials de 27 pouces de Wanda, qui sont ordinaires sur cette machine.  C’est assez précis, bonne adhérence et le composé est médium-dur donc ne s’usera pas plus vite que votre fessier sur l’asphalte! Lol! Par contre ils sont extrêmement bruyants sur sentier battu et spécialement sur les routes. On entends que ça tellement la mécanique est silencieuse.

Cadre et Carrosserie

Le mécanicien en moi ne crie plus de détester le cadre des Discovery UTV.  Lors de notre essai initial, j’avais sévèrement critiqué la qualité des soudures des cadres, qui donnaient l’impression d’avoir été effectuées par un amateur sous l’effet de l’alcool.  C’était pas joli joli de ce coté.  Maintenant c’est chose du passé sur notre modèle d’essai et la visualisation des modèles 2018 chez un concessionnaire.  Ils ont même amélioré la façon de les peindre.  C’est bien mieux ainsi.

Entièrement fabriqué en tôle d’acier, la carrosserie du Discovery est solide mais sera facile à bosser en cas d’impact donc, il faudra faire attention en hors sentiers.  La peinture aussi a été améliorée et les modèles rouges sont particulièrement réussis.  C’est un véhicule très basique par contre et on peut constater quelques petits défauts mais rien de bien alarmant.  Les portes complètes sont efficaces, s’ouvrent et se ferment facilement sans problèmes.  L’accès au moteur est un peu complexe car il faut relever un porte-bagages et ouvrir une trappe dans le plancher de la boite de rangement, mais on y voit toute les composantes importantes qui sont relativement faciles d’accès.

On parle ici du seul autoquad vendu sous les 20 000$ avec une cabine complète d’usine.  Ok, elle est en toile avec boutons pression. Mais lorsqu’il fera -25 celsius l’hiver, vous pourrez sillonner les sentiers sans avoir peur aux engelures, avec un petit casque de type bolle au lieu d’un intégral avec visière chauffante.  Il neige? Il pleut à boire debout?  Pas de problèmes, le Discovery est équipé d’essuie-glaces et même d’un lave-glace d’usine. (J’ai l’impression d’être dans une pub de voiture des années 40 lol )  Et c’est une bagnole pour la trail!

Intérieur ergonomie

L’intérieur vous rapproche encore plus d’un petit jeep, comme le défunt Suzuki Samouraï.  Le nouveau tableau de bord est beaucoup plus invitant et surtout regroupe toutes les jauges à un endroit.  C’est rétro moderne pour ainsi dire.  Deux indicateurs analogues pour la vitesse et les tours moteurs..  Le petit infocentre vous indique le kilométrage total ainsi que journalier, et le rapport de transmission choisi.

Pour le reste ça reste pareil, sauf pour le sélecteur de transmission et l’absence de la pédale d’embrayage.  Les leviers de verrouillage des différentiels et les commandes classiques chaque côté du volant.  La radio MP3 est maintenant équipée d’un système Bluetooth qui est très simple d’utilisation.  La qualité sonore est correcte pour le véhicule. Audiophiles s’abstenir.  Les différents interrupteurs sont issus directement des années 80 (pensez Hyundai Pony) mais fonctionnent correctement et semblent assez bien conçus pour subir le test du temps. J’aime beaucoup les nouveaux sièges, sauf que le dossier est un peu court pour mes presque 1,90 m.

Du côté négatif à l’intérieur, c’est l’espace de rangement ou le manque de celui-ci.  Seul le coffret dans la console est digne de mention (puisque le coffre à gants est microscopique) où vous pourrez conserver votre portefeuille et une paire de gants et c’est à-peu-près tout

Je note l’absence de trous au plancher pour l’évacuation d’eau.  Humm.  J’ai rapidement appris suite à un lavage que l’eau s’accumule rapidement au plancher.  J’ai du sortir ma shop vac pour retirer l’eau!  Si je serais proprio d’un tel engin, quelques minute suffisent pour faire quelques trous placés stratégiquement.

CONCLUSION:

Le Discovery UTV est un drôle d’animal pour les habitués d’autoquads classique.  C’est un mini Jeep exclusivement réservé au hors route. Par contre, il faut rendre à César ce qui lui appartient et je dois dire en toute honnêteté que cet engin est agréable à piloter en sentier fédéré, d’autant plus qu’il est disponible en version 60 ou 64 pouces selon un choix de roues, car la carrosserie ne dépasse pas 60 pouces en largeur.  Le 64 pouces est recommandé pour sa plus grande stabilité et prendre avantage de l’excellente suspension.

Aucune autre machine de promenade n’est plus silencieuse que le Discovery UTV sur le marché.  Joignons cela avec l’équipement complet qui inclut une cabine de toile pour les 19 995$ demandés, nous sommes à des milliers de dollars de son plus proche compétiteur qui peut offrir une cabine fermée.  En plus de la liste des équipements d’origine qui est très longue, c’est une valeur sûre.

Il est parfait pour les amateurs de sentier fédéré de type “touring”, ceux qui aiment franchir de grandes distances dans le confort et surtout en absence de symphonie mécanique et de pétarade. On peut tenir une conversation normale dans presque toutes les conditions en sentiers et cela, chers internautes, ça n’a pas de prix.

Avec les équipements optionnels tels qu’une cabine rigide avec portes de style Lamborghini, un système de chauffage, et les ailes élargies, vous serez toujours en deçà de quelques milliers de dollars du prix demandé ailleurs.

Visitez le www.discoveryutv.com pour trouver le concessionnaire le plus près de chez vous pour en faire l’essai.  N’y allez pas avec votre conjointe si vous n’êtes pas prêt d’acheter car elle, elle va l’adorer.  Ce que femme veut…